Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4890"]
Zapisz Zapisz

Reveille-toi, tu es au Paradis | Lichtcampus

Réveille-toi, tu es au paradis ! <br>
Installation fil et lumière noire <br>
Hildesheim, Allemagne 2017

LICHTCAMPUS est une série de workshops, de séminaires et conférences autour de la thématique «Interaction de la Lumière, couleur et espace» qui s’est déroulée en Février 2017 sous sa deuxième édition à l’université HAWK de Hildesheim, Allemagne, et ayant regroupée une équipe Allemande, Tunisienne, Suisse, Danoise et Anglaise.

Dans ce cadre, nous avons réalisé un workshop à propos de la Lumière Noire avec un groupe de jeunes, et ensemble on a réalisé une installation intitulée « Réveille-toi, tu es au paradis !  »

Les participants à ce workshop étaient : Georg Koebler, Niklas Skupch, Nour Ben Hadid, Salma Kossentini, Sophie Bullacher et Syrine Siala.

<< Un mélange d’idées, toutes aussi lumineuses les unes que les autres, une équipe créative et soudée, qu’est née فيق راك في الجنة.

« Pourquoi les ombres sont-elles toujours sombres ? Si nous élevons le « S », pourrions-nous les illuminer… nos ombres ? ». De cette phrase, notre œuvre est née.

Reveille-toi, tu es au Paradis. C’est d’un déclic que nous avons besoin, une étincelle qui fera que l’Homme se rende compte que le monde où il vit n’est certainement pas le pire des univers. Les immigrants n’évaluent guère le danger dans lequel ils se jettent et les retombées de ce geste qui peuvent être fatales.

Reveille-toi tu es au Paradis est un hommage à tous les immigrants clandestins, fuyant leur pays, croyant atteindre un monde meilleur.

D’entre les mailles de fil lumineux, une impression de vague se dégage. Ce mouvement fluide et imprécis exprime un déséquilibre, une évolution incertaine vers l’inconnu. Notre installation évolue sur trois plans. Le premier plan, le début de l’aventure, non loin de la terre ferme unifie le plus de personnes. Le nombre d’Hommes diminue au deuxième plan et nous apercevrons des corps éparpillés. C’est comme si la matière physique restait, quelque part dans la nature, mais que l’âme partait, et il n’en reste qu’une ombre piégée dans les filets de la mer agitée. Le dernier plan représente l’horizon, l’Eden, ce monde parfait que personne n’atteint, mais que tout le monde recherche. Les vagues ne sont plus aussi agitées, un sentiment de paix et d’ardeur nous envahis.

Reveille-toi, tu es au Paradis, ne quitte pas ton pays, ce que tu vois ci loin n’est qu’un horizon, le vide absolu, n’est certainement pas ce monde meilleur que tu t’imagines, ce n’est que l’horizon que tu n’atteindras peut-être jamais.  Syrine Siala