Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4890"]
Zapisz Zapisz

Les têtes ont germé et les veines se sont enracinées

« Les têtes ont germé et les veines se sont enracinées »   Installation vivante (terre et graines)

– 2012 B’chira Art center – Tunis

– 2014 Biennale de l’art africain contemporain – Dak’Art 2014

Les têtes ont germé et les veines se sont enracinées » est une installation vivante,  composée de plusieurs têtes germées.

Le corps d’argile n’est plus une sculpture posée sur un socle mais un corps qui bouge, qui vit et qui meurt grâce au mélange ; terre, chamotte et grains de blé.

Comme la graine continue à croître, les graines d’argile continuent à bouger jusqu’à changer la forme extérieure de la sculpture. Cette dernière se transforme et devient un « Autre », et une nouvelle « Tête » apparaît.

Lorsque l’illusion d’une révolution ouvre la voie de la liberté d’expression, celle-ci, longtemps muselée se déverse par torrents par la bouche des Tunisiens. Les langues se délient et se délectent d’un goût nouveau, oublié à travers les siècles. Chaque citoyen crie son désarroi à sa manière, armé d’un faux sentiment de révolutionnaire, la dignité acclame ses droits et parfois s’égare dans la vanité. Alors, des formes pileuses, nouvelles, poussent sur les têtes et aux mentons de beaucoup pour manifester une appartenance, oubliant, dans ce tumulte, que leur seul et vrai combat était la terre.